Novembre 2005

Concerts  :-Aux 4écluses excellent concert des bataves de the EX (noise core engagée joyeusement bruitiste et hypnotique comme une transe vaudou !) ,un vrai groupe alternatif entièrement autonome ,sur les routes depuis plus de 20 ans recueillant seulement maintenant les fruits de leurs travail et de leur obstination ,ils sont loués par les Sonic Youth et Steve Albini (sans doutes un peu jaloux !)

-Au festival des Inrocks l’invasion anglo-saxonne continue, plus pop tu meurs ! Un vrai casting de Boys bands !!!!
Passons rapidement sur les jeunots de Hard-Fi se prenant déjà pour des stars en essayant de pondre des tubes fédérateurs aux paroles insipides (quitte à faire du play-back) , un cran aux dessus The Futureheads , du Franz Ferdinand via XTC en très très compact (à en frôler l’indigestion !),nettement plus jouissif les Maximo Park un chanteur dandy élégamment british (entre Jarvis Cocker de Pulp et Brian ferry )au jeu de scène épileptique ,quelques titres imparables et enfin les super rodés de Kaiser Chief ,coqueluches des ados anglais ,très énergiques et très communicatifs maintenant le public toujours en liesse ,un chanteur cockney à la voix puissante (le nouveau Rod Stewart ?),un guitariste beatlessien (look et jeu) Voilà ,des groupes à consommer tout de suite certains seront déjà oubliés l’année prochaine ! Comptons sur les Inrocks pour une prochaine et nouvelle livraison ...

Lectures : « les soldats de Salamine »de Javier Cercas . Une vision saisissante de la guerre d’Espagne menée sous la forme d’une enquête policière ,60 ans après les événements à partir d’un épisode marginal : un milicien républicain épargne le poète Sanchez Mazas un des fondateurs de la phalange nationaliste ,pourquoi ? «  Tous les bons récits sont des récits réels, du moins pour celui qui les lit, c’est la seule chose quicompte » , fait dire l’auteur à un de ses protagonistes.

-Une autre nouvelle dans la rubrique "écrits": "Le beffroi de l'effroi!". Les aventures d'un groupe face à "l'économie bistrotière" avec comme apothèose célinien un concert catastrophique sur la place de...,à la fin un passage gentiment érotique pour apaiser les frustrations..

Disques  : Fred Poulet « Milan Athletic Club" partisan des arrangements minimalistes et soignés, de la pop sixties au reggae en passant par le jazz et l’ électro, des jeux de mots subtils et poétiques et de thèmes originaux et souvent absurdes pour l’inspiration , flegmatique et détaché ,Fred Poulet est l’électron libre de la chanson française on pense parfois à Gainsbourg ou Dutronc et surtout à Fred Poulet.

L’aventure continue :: Coté Luc DMK ,tout arrive et particulièrement un bassiste, il s’appelle Mickaël Benoît , rajeunissant considérablement la moyenne d’âge du groupe ; sur scène nous serons encore plus efficaces ,en tout cas en répétition l’amélioration est tout à fait perceptible  !
Coté scène justement ,quelques projets mais rien encore de confirmé ... cela s’annonce plus difficile que je le pensais  (moins de lieux, plus de concurrence, ségrégation des « vieux »...) ;il en faudra cependant plus pour me décourager...et comme le dit l’ami Fauchet : « Vive les auto-dafés à l’instar des auto-cramées  ,Camille et Johnny au bûcher »